Aromatologie & olfactothérapie

Les précautions d'emploi

Contre-indications 

 

Utiliser les huiles essentielles nécessite de s’adresser à un professionnel compétent afin de prendre connaissance de leur usage précis, déterminer l’huile essentielle appropriée et le dosage qui convient.

Les molécules aromatiques présentes dans les huiles essentielles leur confère une efficacité thérapeutique indéniable lorsqu’elles sont correctement sélectionnées et utilisées selon des règles strictes. Dans le cas contraire, elles peuvent s’avérer dangereuses dans certaines conditions.

 

  • Femmes enceintes : demander conseil avant toute utilisation. Les proscrire avant le 5ème mois.

  • Enfants : De nombreuses huiles essentielles ne sont pas recommandées aux enfants de moins de 6 ans (certaines aux moins de 16 ans).

  • Certaines pathologies doivent inciter à la prudence : épilepsie, hypertension, mastose, phlébite, cancer hormono-dépendant, asthme, problèmes rénaux.

  • Précautions d’emplois : certaines huiles essentielles sont dermocaustiques (faible tolérance cutanée), photosensibilisantes (réactives au soleil), stupéfiantes à haute dose, chauffantes (donc contre-indiquées en cas d’inflammation).

  • Toujours préciser : si vous êtes sous traitement (ex : anticoagulant), s’il y a allergie (ex : camphre), s’il y a grossesse.

  • Eloigner les huiles essentielles des muqueuses : ne jamais : ingérer une huile essentielle, la faire pénétrer dans les yeux, les oreilles ou le nez.

 

Modes d'utilisation

 

Les huiles essentielles peuvent s’utiliser de plusieurs façons :

 

  • Par voie cutanée :

    • Par principe, l’huile essentielle doit être mélangée à une huile végétale. Il est préférable d’effectuer un test préalable sur la peau (petite surface telle que l'intérieur du pli du coude) afin de s’assurer de l’absence d’une réaction allergique.

    • En application locale : bouton, hématome …

    • En onction pour un soin localisé et en massage : douleur, contracture, tension, cellulite, trouble de la circulation …

    • Dans le bain : les huiles essentielles sont alors mélangées à un peu d’huile végétale ou du savon liquide (les huiles essentielles ne se mélangent pas à l’eau)

    • En cosmétique (sur le visage, éviter le contour des yeux).

    • En parfum : s’adresser à des professionnels pour réaliser votre fragrance personnalisée

 

  • Par voie pulmonaire :

    • En olfaction : pour une action psycho-émotionnelle

    • En inhalation : pour une action décongestionnante et respiratoire

    • En diffusion : pour une action spécifique (assénir l’atmosphère par exemple) ou pour le plaisir des sens

 

  • Autres modes d’utilisations :

    • En cuisine : avec précaution, en très faible quantité et sans jamais chauffer les huiles essentielles.

    • Utilisation domestique : pour l’entretien de la maison.

 

Pour en savoir plus sur l'aromathérapie, consultez "Le guide des huiles essentielles" rédigé en collaboration avec Joelle Le Guehennec (E.F.A.I) pour Passeportsanté.